En se basant sur de nombreux travaux scientifiques, les messages de prévention classiques fixent à 10 000 pas la dose d’activité physique quotidienne nécessaire à l’entretien de la forme physique, la réduction des risques cardio-vasculaires et le bien-être psychologique. Selon deux études récentes, la dose à conseiller pourrait, en réalité, s’élever à 15 000 pas.
Ces recommandations sont largement relayées par les fabricants d’objets connectés pour le suivi d’activité, contribuant ainsi à populariser « 10 000 pas par jour » comme un gold standard à atteindre.
Pour autant, chacun de nous peut mesurer à quel point il est difficile de se conformer à ces préconisations qui nécessitent d’y consacrer plusieurs heures par jour. De fait, croyant que les effets bénéfiques du nombre de pas opèrent sur le mode du « tout (10 000 pas) ou rien », bon nombre de sédentaires qui ne peuvent atteindre les recommandations se découragent, perpétuant ainsi leur inactivité et la spirale des effets délétères.

En réalité, en matière d’activité physique, un peu est toujours mieux que rien et le plus possible doit demeurer un objectif permanent à atteindre quotidiennement. De fait, le seuil de 10-15 000 ne doit pas être considéré comme une obsession. La première façon d’être est de rompre, aussi fréquemment que possible, avec la station assise en cours de journée : marcher, rester debout, monter des escaliers, pratiquer régulièrement quelques exercices de flexion-extension des jambes. Une autre façon de rompre avec l’inactivité est d’utiliser régulièrement Walkoo, l’application qui vous guide pour découvrir la ville, qui quantifie vos efforts réels et les récompense !
Professeur Jean-Jacques Temprado, co-fondateur de Walkoo

e5593f74e83ea9bdb04f56ab8d714ce7gggggggg